Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

Carlos Lopes, qui dirige actuellement la Commission Economique pour l’Afrique, nous envoie un excellent article qui propose une révision du concept de la planification, en passant par les expériences de la Chine, du Brésil, de l’Inde et de Singapour. Au delà du “consensus” libéral, et des timides tentatives de régulation par l’Etat, il s’agit de repenser la planification en tant qu’instrument essentiel de l’organisation du développement: “La planification, aujourd’hui, ne doit pas se limiter à la stratégie, elle doit aussi porter sur l’inter-connectivité, la connaissance, les techniques de crowd-sourcing et les autres avancées issues des technologies de l’information qui ont fait émerger des conditions sans précédent de gouvernance participative.” (La version anglaise de ce texte doit paraître prochainement – L. Dowbor)

Download